19 janvier 2021
isolation maison

Comment choisir ses isolants thermiques et phoniques ?

L’isolation constitue un élément important pour une habitation. Garant du confort des occupants, elle constitue également une excellente option pour tout foyer désirant réduire sa facture énergétique. Plutôt que de débourser une somme importante pour le chauffage, il serait plus judicieux et plus économique d’investir dans l’isolation.

Quels conseils pour choisir ses isolants thermiques ?

Le principe de l’isolation thermique consiste à piéger le maximum d’air à l’intérieur d’une maison. S’il existe une grande variété d’isolants thermiques, seuls trois d’entre eux sont recommandés pour l’isolation d’un logement.

La ouate de cellulose

Largement utilisée dans l’industrie cosmétique, la ouate de cellulose peut également jouer le rôle d’isolant thermique. Obtenue à partir de papier recyclé et ayant fait l’objet de traitements spécifiques, elle résiste parfaitement au feu et à la moisissure.

La ouate de cellulose est un matériau de construction écoresponsable : elle encourage le recyclage du papier, tout en étant conforme aux normes environnementales en vigueur. De plus, elle est perméable à la vapeur d’eau et régule l’humidité.

Le liège expansé

Très prisé pour la fabrication de bouchons et de produits décoratifs, le liège s’avère être un excellent isolant thermique. Chauffées à une température supérieure à 300°C, les granules de lièges se mettent à doubler de volume. Elles s’adhèrent entre elles par la suite, grâce à la subérine, sa résine naturelle. Matériau résistant, le liège ne craint pas les intempéries. Naturellement imputrescible, il peut être utilisé pour l’isolation des sous-sols ou des soubassements.

Le liège a une durée de vie supérieure à 50 ans. Ce matériau est particulièrement conseillé en prévision des hivers.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est l’un des matériaux ayant le potentiel d’isolation le plus élevé. Ce fort pouvoir isolant lui a d’ailleurs valu le qualificatif de « Meilleur isolant thermique ». Sa longévité, bien qu’assez faible, ne constitue en rien un inconvénient, étant donné qu’il est très souvent utilisé en complément d’un autre isolant.

Toutefois, le polyuréthane n’est pas recommandé pour les constructions anciennes qui sont inadaptées à ce type de matériau. Le polyuréthane a aussi une faible résistance au feu ; la vigilance est toujours de mise.

Quels isolants phoniques choisir pour votre maison ?

Outre la régulation de la température intérieure, le confort d’un logement passe aussi par l’isolation phonique. Les parois d’une maison n’ayant pas tous la même capacité d’isolation, il est primordial de bien choisir les matériaux pour insonoriser chaque pièce. Pour cela, il est judicieux de demander l’avis d’un expert en isolation, afin de bénéficier des meilleurs conseils.

Recommandations pour s’isoler des bruits d’impact

Les bruits d’impact désignent les sons émis par les parois suite à un choc. Le son peut se déplacer de façon verticale, horizontale, ou en diagonale. L’isolation la plus recommandée par les experts demeure celle à base de laine minérale. Il reste toutefois possible d’opter en faveur de revêtements simples, tels que les dalles souples, ou les moquettes épaisses.

Il est tout aussi recommandé de traiter les bruits à leurs sources si possible. Sinon, des actions d’isolation peuvent être entreprises sur la transmission directe du bruit.

Quelques conseils pour s’isoler des bruits d’intérieur

Qu’il s’agisse de rires d’enfants ou du son de la télévision, les bruits peuvent déranger certains occupants.

Les isolants phoniques, servant à la correction acoustique, limitent la propagation des bruits en réduisant les réverbérations sur les parois.

Les isolants acoustiques les plus recommandés sont la laine de verre, avec sa structure poreuse, les résonateurs, et les membranes, qui sont constituées de panneaux réfléchissant.

La laine de verre constitue un excellent isolant phonique, car elle a la propriété d’absorber le bruit. Pour améliorer ses performances sur les sonorités à fréquence basse, il est possible d’augmenter son épaisseur.

Les membranes et les résonateurs absorbent le son à une fréquence calculée, et sont généralement utilisés pour les bruits de basses ou de moyennes fréquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *