19 janvier 2021

Ramonage : quand et comment faire l’entretien de sa chaudière ?

Le ramonage des appareils de chauffage est une pratique nécessaire et obligatoire pour de nombreuses raisons. Pourquoi, quand et comment le réaliser ? Voici les questions auxquelles nous répondons dans cet article.

Pourquoi fait-on le ramonage ?

Le ramonage consiste à l’entretien des conduits des appareils de chauffage qui fonctionnent grâce au bois, aux granulés, au charbon, au fioul ou au charbon. Il s’agit de cheminée, de poêle à bois ou granulé et de chaudière. Il est possible de l’effectuer tout seul à la maison mais pour assurer un très bon ramonage, le mieux est de faire appel à un spécialiste du ramonage et de l’entretien des chaudières.

La première raison qui pousse à faire le ramonage est la sécurité des habitants de la maison. En effet, les appareils de chauffage ont tendance à amasser de la suie, de la cendre et des dépôts issus des combustibles. Tous ces résidus s’encrassent dans les conduits et peuvent conduire à des intoxications au monoxyde de carbone. Ils augmentent aussi considérablement le risque d’incendie et autres accidents.

En dehors de la sécurité des personnes, le ramonage sert aussi à la sécurité des appareils de chauffage. Il permet de les nettoyer et d’augmenter considérablement leur durée de vie. Il permet aussi d’améliorer le rendement de ces appareils et de leur faire économiser jusqu’à 10 % de combustible.

Le ramonage est donc avantageux à plusieurs niveaux. Il est important de le faire régulièrement.

Quand faire du ramonage ?

Les nombreux avantages du ramonage sont des raisons suffisantes d’en faire assez régulièrement. Pour éviter les estimations personnelles du moment idéal pour le faire, le règlement sanitaire départemental de la commune prévoit une fréquence en fonction du type d’appareil de chauffage.

La fréquence de ramonage n’est donc pas la même pour tous les appareils de chauffage. Les fréquences suivantes sont recommandées :

  • 2 fois l’année pour les cheminées classiques ;
  • 2 fois l’année pour les poêles à bois ;
  • 1 fois l’année pour les poêles à granulés ;
  • 1 fois l’année pour les chaudières.

Quant au moment de l’année le plus propice pour effectuer ce ramonage, le printemps est le mieux indiqué. En effet, c’est pendant l’hiver que ces appareils sont le plus utilisés. Il est donc logique de faire le ramonage juste après cette période de chauffe pour ne pas laisser les saletés de coller et devenir ensuite trop difficile à enlever.

Pour les appareils qui nécessitent 2 ramonages par an on peut ajouter la période d’été pour le second ramonage. Quoi qu’il en soit, le mieux est de ne pas attendre l’automne car les ramoneurs sont très occupés à cette période.

Comment faire du ramonage ?

Le ramonage peut se faire de 2 manières : la manière chimique et la manière manuelle.

Le ramonage chimique consiste à utiliser un combustible qui contient des produits chimiques de nettoyage de conduits. Pour les cheminées, ce combustible est appelé « la bûche ramoneuse ». Une fois allumée, elle diffuse le produit qui procède tout seul au ramonage.

Bien que ce type de ramonage soit efficace, il ne remplace en rien le ramonage manuel qui doit quand même être effectué. Si le ramonage chimique peut être réalisé par tout le monde, le ramonage manuel quant à lui doit être effectué par un ramoneur certifié.

Ce dernier effectue le nettoyage des conduits à l’aide d’une brosse fixée à une tige en métal. Le ramoneur certifié est la personne la mieux habileté à réaliser de type de ramonage. Il s’agit d’une obligation légale qui vous coûtera environ 50 euros.

N’oubliez pas de réclamer un certificat de ramonage qui prouve que le ramonage a été effectué par un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *