Isolation de parois opaques : une solution pour réduire la facture d’énergie

travaux de rénovation

Les parois opaques regroupent les zones intermédiaires entre l’intérieur et l’extérieur comme le toit, les combles, les murs et le plancher. Ce sont des endroits stratégiques, puisqu’elles jouent un rôle important dans la réduction de la consommation énergétique. En effet, dans une maison non isolée, les parois opaques sont responsables d’environ 70 % des déperditions thermiques. Ce qui pèse très lourd sur la facture d’énergie pour un ménage. Sans parler des conséquences liées à l’environnement avec la production de gaz à effet de serre. C’est pour cela que, depuis la loi POPE en 2005, l’État a mis en place des mesures d’aides financières pour les travaux de rénovation énergétique. Alors, quelles sont les solutions possibles pour optimiser l’isolation des parois opaques d’une maison ?

Quels travaux entreprendre pour isoler les parois opaques de la maison ?

Les travaux de rénovation énergétique représentent un investissement assez important. Toutefois, cela permet d’alléger votre facture d’énergie, tout en apportant un meilleur confort à l’intérieur du logement. Pour cela, il faut attaquer par les principales sources de déperditions thermiques. De plus, pour que les travaux respectent les normes établies, il est préférable de faire appel à un professionnel comme ALS BÂTIMENT qui est une entreprise spécialisée dans les gros œuvre et les travaux de rénovation à Survilliers.

-Les combles

Les déperditions de chaleur les plus importantes au sein d’un logement proviennent de la toiture. L’isolation des combles fait de ce fait partie des travaux à prioriser dans le cadre de ce projet. En effet, isoler les combles permet de retenir la chaleur à l’intérieur de la maison. La méthode la plus courante d’y procéder est d’isoler par l’intérieur.

-Les murs

25 % des pertes de chaleur d’une maison se font par les murs. Pour isoler les murs, il est possible de procéder soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. C’est la première technique qui est la moins contraignante, car la mise en œuvre est plus simple et plus rapide. Et malgré le fait que le coût peut être un peu lourd, le résultat obtenu est très satisfaisant et les économies réalisées plus importantes.

 

-Le sol

Même si les pertes de chaleur par le sol ne représentent que 10 %, ceci impacte également sur votre facture de chauffage. Il existe plusieurs solutions pour isoler le sol. De plus, il est possible d’utiliser des matériaux écologiques comme la cellulose ou la fibre de bois. En outre, si votre logement dispose d’une cave ou d’un local non chauffé, il est plus facile de poser l’isolant.

 

-Le vitrage

Pour améliorer les performances énergétiques d’un logement, il est indispensable d’installer des vitrages plus efficaces. Cette solution permet de limiter les déperditions thermiques, tout en laissant la lumière naturelle et la chaleur pénétrer pendant l’hiver.

 

-Le chauffage

L’amélioration du système de chauffage fait également partie des travaux à prioriser dans la rénovation énergétique. Les nouvelles générations de chaudières hybrides et les chaudières gaz à condensation font partie des systèmes de chauffage efficaces qui permettent de réaliser des économies d’énergie considérables.

Quelles sont les conditions nécessaires pour être éligible aux aides financières ?

Le coût des travaux de rénovation énergétique peut être très lourd pour un ménage. Heureusement qu’il existe des aides financières accordées aux propriétaires particuliers pour alléger les charges. Toutefois, pour être éligible à ces mesures financières incitatives, il y a des normes qui doivent être respectées. De plus, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

 

-La Prime Rénovation Énergétique

La Prime Rénovation Énergétique est accessible aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires, et concerne autant les maisons principales que les maisons secondaires. Quoi qu’il en soit, le montant accordé dépend de la nature des équipements utilisés, des travaux entrepris, du revenu des propriétaires ainsi que de la composition du ménage.

 

 

-Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt n’est accordé que pour les habitations principales construites depuis plus de deux ans. De plus, depuis l’année 2019, les travaux éligibles concernent l’isolation des fenêtres, l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique ainsi que l’installation d’un chauffe-eau solaire.

Lire également : aménager une clôture dans les règles.

Laisser un commentaire