Quelles sont les aides auxquelles vous avez droit pour vos travaux de rénovation énergétique ?

Vous envisagez de rénover l’isolation de votre maison ou bien de changer votre chaudière en un système plus performant ? Sachez que pour tous les travaux qui vous permettent de réduire le montant de vos factures de chauffage et d’électricité, d’optimiser votre confort thermique aussi bien en hiver qu’en été et de préserver l’environnement en limitant les émissions de CO2 ou de gaz à effet de serre, vous avez droit à de nombreuses aides. Faisons une petite liste.

MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est la toute nouvelle aide de l’État ayant été lancée le 1er janvier 2020. C’est le résultat de la fusion entre le Crédit d’Impôt Transition énergétique CITE et le programme Habiter mieux Agilité de l’ANAH.

Jusqu’à renouvellement en 2021, seuls les propriétaires les plus modestes et dont les logements sont leur résidence principale y sont éligibles. Le montant de MaPrimeRénov peut atteindre jusqu’à 20 000 euros selon le nombre de personnes habitant la maison.

Pour l’obtenir, vous n’avez qu’à remplir un simple dossier en ligne, et ce, dès la fin de vos travaux.

A noter que son attribution est soumise à des conditions de ressources.

CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique)

Le CITE ou Crédit d’impôt pour la transition énergétique permet de financer vos travaux de rénovation énergétique en déduisant de votre impôt sur le revenu un montant de vos dépenses (30 % à 75 % selon le type de travaux).

Pour cette année 2020, il est adressé uniquement aux propriétaires aux revenus modestes et qui habitent les logements, sous les conditions de ressources de l’Anah. Le CITE ou Crédit d’impôt pour la transition énergétique sera supprimé en 2021.

Écoprêt à taux zéro

Prorogé jusqu’au 31 décembre 2021, l’écoprêt à taux zéro facilite votre projet de rénovation énergétique en vous permettant de bénéficier d’un prêt sans intérêt.

Si vous êtes propriétaire, occupant ou bailleur d’une maison ou d’un appartement achevé avant le 1er janvier 1990, vous pourrez bénéficier du Eco-PTZ, et ce, sans conditions de ressources.

Cependant, un seul prêt par logement est accordé et son montant peut atteindre les 30 000 euros, mais pas plus.

Les sociétés non soumises à l’impôt sur les sociétés, dont au moins l’un des associés est une personne physique, peuvent également profiter de cet écoprêt à taux zéro.

TVA à 5,5 % pour l’amélioration énergétique

Les travaux visant à améliorer la performance énergétique de votre habitat, comme la rénovation de l’installation électrique, plomberie, plâtrerie et peinture, le remplacement de chaudières à condensation… peuvent bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Tout le monde peut y avoir accès à condition que la maison ou appartement fût construit il y a plus de 2 ans, et ce, qu’il soit à titre de résidence principale ou secondaire.

La prime énergie

Ouverte jusqu’au 31 décembre 2021, la prime énergie, dite aussi Coup de pouce économies d’énergie, s’agit d’une aide financée par le privé (notamment des vendeurs d’énergie) pour tous les ménages qui réalisent des travaux de rénovation énergétique (isolation des combles, pose de velux, installation de pompes à chaleur, de chauffe-eau solaire…). Elle peut couvrir jusqu’à 80 % du montant de vos dépenses. Elle est sous conditions de ressources.

Aide « Habiter mieux sérénité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

L’aide « Habiter mieux sérénité » est proposée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour financer les travaux d’économie d’énergie. Elle est attribuée, selon le niveau de ressource, aux propriétaires qui louent ou occupent leur logement datant d’au moins 15 ans et se situant dans un département qui a signé un contrat local d’engagement contre la précarité énergétique (CLE). Les syndicats de copropriétaires peuvent aussi l’obtenir. Le montant de l’aide « Habiter mieux sérénité » varie entre 2 000 et 15 000 euros.

Laisser un commentaire